Droit de Cité Tribune radio de débats oratoires
pour universitaires engagés!
Accueil  »  Thèmes  »  Semaine 30
Semaine 31
31
Pour ou contre le remboursement par l’État de la fécondation in vitro d’une mère porteuse ?
Diffusion : 28 mai 2014
Animateur : Anne-Marie Kirouac
Écouter l'émission en MP3
POUR : Moamar Tidjani-Dourodjaye Pour ou contre le remboursement par l’État de la fécondation in vitro d’une mère porteuse ? CONTRE : Sacha Morin et Olivier Beaubien

 
Membres du jury pour cette semaine :
  • Me Vincent Denault, membre du Barreau du Québec
  • Jean-Richard Lefebvre, directeur musical et de la programmation, CIBL 101,5 Montréal
  • Réjean Parent, administrateur, Clinique juridique Juripop.

Invité expert :
  • Alain Roy, docteur en droit, professeur titulaire à la Faculté de droit de l'Université de Montréal et chercheur associé à la Chaire du notariat de l’Université de Montréal.

Fil RSS
de l'émission

Attention : cette page ne fonctionne pas avec Chrome.

Mise en contexte

En avril dernier, l’animateur et comédien Joël Legendre rendait public le fait qu’il attendait un enfant avec son conjoint et l’aide d’une mère porteuse. Le couple fait partie des premiers Québécois à recevoir un remboursement de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) pour le recours à la fécondation in vitro et à une mère porteuse. Il n’en fallait pas plus pour lancer le débat de la légitimité de ce remboursement, en fonction non seulement du cadre juridique en vigueur, mais aussi des valeurs qui ont soutenu la création du Programme québécois de procréation assistée.

Le cas de M. Legendre crée un précédent. Dorénavant, et à moins de limites claires, une grande part des frais relatifs aux activités médicales, aux traitements et aux médicaments liés à la stimulation ovarienne, à l’insémination artificielle et à la fécondation in vitro pourrait être assumée par le régime public, même s’il ne s’agit pas d’un cas d’infertilité.

Les règles concernant le remboursement des frais liés à la procréation assistées sont-elles trop permissives ou, au contraire, sont-elles trop limitées envers les couples ayant recours aux mères porteuses? Qu’en est-il de la portée éthique et morale du remboursement de la fécondation in vitro pour une mère porteuse?

Écoutez les débats
des saisons précédentes

Saison 1 : Thèmes Équipes
Saison 2 : Thèmes Équipes
Saison 3 : Thèmes Équipes

 

© Barreau du Québec 2012-