Droit de Cité Tribune radio de débats oratoires
pour universitaires engagés!
Accueil  »  Thèmes  »  Semaine 11
Semaine 11
11
Pour ou contre un parti indépendantiste à Ottawa ?
Diffusion : 10 décembre 2014
Animateur : Anne-Marie Kirouac
Écouter l'émission en MP3
POUR : Les Polydébatteurs Pour ou contre un parti indépendantiste à Ottawa ? CONTRE : Les Manichéistes

 
Membres du jury pour cette semaine :
  • Vincent Fournier Gosselin, Secrétaire général de la FAÉCUM
  • Frédéric Lapointe, Président de la Ligue d'action civique
  • Me Patrick Zakaria, avocat et médiateur - Services juridiques Mon Avok

Invité expert :
  • Jacques Beauchemin, Professeur au Département de sociologie de l'UQAM

L'équipe gagnante!

Philippe St-Jean et Adam Samson (Pour)  Fadjiah Collin-Mazile et Samer Jarmak (Contre)
Juges 56/75 54/75
Public 21,67/25 3,33/25
TOTAL 77,67 % 57,33 %

C'est Philippe St-Jean et Adam Samson (Pour) qui remportent ce onzième débat, avec un résultat de 77,67%, contre 57,33% pour Fadjiah Collin-Mazile et Samer Jarmak (Contre)!

Toutes nos félicitations aux deux équipes. La lutte a été chaude!  Merci à toutes les personnes qui ont pris le temps de voter!

Fil RSS
de l'émission

Attention : cette page ne fonctionne pas avec Chrome.

Mise en contexte

Le 18 novembre dernier, Pierre Karl Péladeau, candidat à la chefferie du Parti Québécois, relançait le débat sur la pertinence d'un parti souverainiste à Ottawa. Devant une quarantaine de jeunes militants de sa circonscription, il affirmait : « Le Bloc ne sert strictement à rien, sauf à justifier le fédéralisme. »

Cette déclaration a créé une onde de choc au sein de la famille souverainiste, notamment pour l'ancien chef du Bloc Québécois, Gilles Duceppe. Selon lui, Pierre Karl Péladeau commet une erreur en présumant de l'inutilité d’un parti souverainiste à Ottawa. Pour lui, ne pas appuyer un tel parti revient à appuyer des députés d'un parti fédéraliste qui défendent d'abord les valeurs et les intérêts de la fédération, au détriment des provinces dont ils sont les représentants.

Opinion similaire pour Jacques Parizeau, qui croit fermement à la pertinence d’un parti souverainiste à Ottawa. Il soutient que la promotion de la souveraineté doit être faite avant, pendant et après les élections, et non pas seulement durant une période référendaire.

Après avoir fait l'unanimité contre lui, Pierre Karl Péladeau est finalement revenu sur ses propos pour dire que le Bloc était « tout à fait » pertinent.

Le débat sur la pertinence du Bloc Québécois ne date pas d'hier. Le parti a été créé en 1991 par un groupe de députés, sous la gouverne de Lucien Bouchard. L’objectif à sa création était clair : contribuer à réaliser la souveraineté du Québec. Plusieurs fois, le Bloc Québécois devient l’opposition officielle à Ottawa. Mais l’indépendance ne se concrétise jamais, et le Bloc continue d’exister.

Aujourd'hui, pour Lucien Bouchard, ce parti souverainiste n'a plus raison d'être. Selon lui, il n’a pas rempli sa mission et il est devenu pour le Québec un mécanisme d'auto-exclusion du pouvoir au sein de la scène politique canadienne. L’ancien premier ministre du Québec pense que la population québécoise devrait aujourd’hui investir d'autres partis qui lui permettront d'accéder à l'ensemble des leviers politiques.
Toujours est-il que dans un récent sondage CROP mené pour La Presse, la moitié des Québécois et le tiers des souverainistes se questionnent sur la pertinence d’un parti souverainiste aujourd’hui.

QUESTIONS DU DÉBAT

  1. La présence d’un parti souverainiste à Ottawa est-il une condition sine qua non pour la souveraineté du Québec?
  2. Les fédéralistes considèrent que voter pour le Bloc est un vote perdu, puisque ce parti ne prendra jamais le pouvoir à Ottawa. Les électeurs qui votent pour un parti souverainiste fédéral s’excluent-ils du pouvoir au sein de la scène politique canadienne?
  3. Un parti souverainiste fédéral sert-il bien les intérêts de la démocratie?
  4. Un parti fédéral qui représente exclusivement les intérêts de la population d’une province (Québec) ou d’une région (Ouest canadien) a-t-il sa place sur la colline parlementaire?

Écoutez les débats
des saisons précédentes

Saison 1 : Thèmes Équipes
Saison 2 : Thèmes Équipes
Saison 3 : Thèmes Équipes

 

© Barreau du Québec 2012-