Droit de Cité Tribune radio de débats oratoires
pour universitaires engagés!
Accueil  »  Thèmes  »  Semaine 07
Semaine 07
07
Pour ou contre l’instauration de la gratuité scolaire pour les études postsecondaires au Québec?
Diffusion : 30 novembre 2012
Animateur : Pierre Maisonneuve
Écouter l'émission en MP3
Les Fils de la liberté, École du Barreau Pour ou contre l’instauration de la gratuité scolaire pour les études postsecondaires au Québec? L'opposition officielle, École du Barreau

 
Membres du jury pour cette semaine :
  • Me Adel Khalaf, conseiller juridique, Blue Bridge
  • Anne-Marie Kirouac, animatrice, CIBL 101,5 Montréal
  • Jonathan Pedneault, journaliste indépendant
Invité expert :
  • Gabriel Ste-Marie, chercheur au Laboratoire socioéconomique à l'UQÀM et chargé de cours

L'équipe gagnante!

Fils de la liberté
Opposition officielle
Juges 39,33/50 43,33/50
Public 32,37/50 17,63/50
TOTAL 71,70 % 60,96 %

C'est l'équipe des Fils de la liberté qui remporte ce deuxième débat, avec un résultat de 71,70 %, contre 60.96 % pour l'équipe de l'Opposition officielle!

Fil RSS
de l'émission

Attention : cette page ne fonctionne pas avec Chrome.

Mise en contexte

La gratuité scolaire pour les études supérieures est un sujet qui revient sans cesse au cœur des débats étudiants et politiques, et ce, dans de nombreux pays dans le monde. L’idée de payer pour l’éducation est un concept ne faisant définitivement pas l’unanimité.

En 1968, les frais de scolarité sont fixés à 540 $ par an. En 1976, le Canada a ratifié le pacte relatif aux droits économiques et sociaux. Ce pacte indique que « L’enseignement supérieur doit être rendu accessible à tous en pleine égalité, en fonction des capacités de chacun, par tous les moyens appropriées et notamment par l’instauration progressive de la gratuité. » (Paragraphe 2 C de l’article 13 du Pacte).

En 1990, sous Bourassa, les frais s’élèvent à 1 668 $ et augmenteront progressivement. Aujourd’hui, aller à l’université coûte 2 168 $ par an. Jean Charest et les libéraux tentèrent d’augmenter ces derniers à 3 946 $ par année en 2012. Une vive contestation sociale et un changement de gouvernement ont eu raison de ce projet de hausse.

Les conversations au sujet d’une éventuelle gratuité scolaire continuent véritablement à soulever les passions. Pendant les élections qui ont suivi l’importante contestation civile, le concept apparait d’ailleurs dans quelques plateformes électorales. Des économistes évaluent le coût d’une pareille politique publique à 700 millions de dollars. Certains considèrent une pareille dépense comme étant inadmissible au sein du budget québécois. D’autres considèrent plutôt qu’il s’agit d’une initiative allant inévitablement engendrer des retombées économiques pour l’industrie du savoir. L’essence du débat n’est pas seulement économique. Elle est aussi philosophique, sociologique, politique…

La gratuité scolaire serait-elle un élément fondamental au développement social d’une société en santé ou l’exagération d’un idéal mettant les priorités budgétaires de l’État dans le mauvais ordre?

Pour ou contre l’instauration de la gratuité scolaire pour les études postsecondaires au Québec?

Écoutez les débats
des saisons précédentes

Saison 1 : Thèmes Équipes
Saison 2 : Thèmes Équipes
Saison 3 : Thèmes Équipes

 

© Barreau du Québec 2012-