Droit de Cité Tribune radio de débats oratoires
pour universitaires engagés!
Accueil  »  Thèmes  »  Semaine 11
Semaine 11
11
Pour ou contre la nationalisation des ressources naturelles au Québec?
Diffusion : 11 janvier 2013
Animateur : Mathieu Bock-Coté
Écouter l'émission en MP3
Karl W. Sasseville, Comm. et politique, U. de Montréal Pour ou contre la nationalisation des ressources naturelles au Québec? Marc-Antoine Béland, Finance, U. de Montréal

 
Membres du jury pour cette semaine :
  • Mélanie Millette, boursière Trudeau 2011 (Fondation Pierre Elliott Trudeau) et doctorante en communications à l'UQÀM
  • Me Marco Labrie, Ad. E., avocat criminaliste et bâtonnier de Longueuil (2009-2010)
Invité expert :
  • Normand Mousseau, professeur titulaire au Département de physique de l'Université de Montréal, directeur de Calcul Québec, et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en physique numérique des matériaux complexes

L'équipe gagnante!

Karl W. Sasseville
Marc-Antoine Béland
Juges 42,00/50 37,00/50
Public 32,29/50 17,71/50
TOTAL 74,29 % 54,71 %

C'est Karl W. Sasseville qui remporte ce dixième débat, avec un résultat de 74,29 %, contre 55,71 % pour Marc-Antoine Béland!

Toutes nos félicitations aux deux équipes! Merci à toutes les personnes qui ont pris le temps de voter!

Fil RSS
de l'émission

Attention : cette page ne fonctionne pas avec Chrome.

Mise en contexte

Les ressources naturelles du Québec sont au cœur de notre histoire et de notre développement. L’eau, le vent, la forêt, le terre et le sous-sol constituent la base d’une richesse collective inestimable, sans laquelle notre expertise hydro-électrique, ou encore aéronautique, par exemple, n’auraient pu se développer.

D’ailleurs, l’exploitation minière est l’une des activités manufacturières les plus importantes, notamment en termes d’exportation. Au cours des prochaines années, des dizaines de projets miniers s’amorceront dans le Nord québécois. Autant l’ancien gouvernement libéral que l’actuel gouvernement péquiste souhaitent maximiser le potentiel minier et énergétique de ce vaste territoire, que l’on parle du « Plan Nord » ou du « développement nordique ».

Or les dernières élections estivales ont permis aux Québécois de connaître la position des partis sur leur vision du partage des richesses issues de nos ressources naturelles. La question des redevances minières était au cœur du débat.

Mais à l’autre extrémité du spectre, deux partis proposent la nationalisation des ressources naturelles de la province.

À ce sujet, le chef d’Option nationale, Jean-Martin Aussant, disait :

Il faut que cesse cette situation absurde dans laquelle des sociétés d’État étrangères viennent faire chez nous ce que nous n’oserions pas faire nous-mêmes. René Lévesque a eu l’audace de le faire avec Hydro-Québec, à nous de le faire maintenant avec nos ressources naturelles, parce qu’une ressource que personne n’a inventée appartient à tout le monde.

Pour l’ancien gouvernement libéral, la nationalisation, même partielle, comprend une trop grande part de risque :

[…] une approche brutale pourrait remettre en cause la venue des investissements privés – des investissements dont la mise en valeur de nos ressources dépend directement. C’est ainsi que nationaliser, totalement ou partiellement, n’est pas une solution envisageable.
Pour le gouvernement, tout le défi consiste donc à aller chercher sa juste part des revenus à venir, sans prendre des risques disproportionnés, et sans décourager la venue des investissements privés.

Dans leurs discours, tous s’entendent pour favoriser le développement durable de la société québécoise, mais les moyens proposés pour y parvenir sont diamétralement opposés.

Pour ou contre la nationalisation des ressources naturelles au Québec?

Écoutez les débats
des saisons précédentes

Saison 1 : Thèmes Équipes
Saison 2 : Thèmes Équipes
Saison 3 : Thèmes Équipes

 

© Barreau du Québec 2012-